lundi 24 octobre 2016



Le Mastaba de Christo et Jeanne-Claude
à la Fondation Maeght
Avec près de 85 000 visiteurs à un mois de la fin de l’exposition,
le Mastaba de Christo et Jeanne-Claude rencontre un succès à la hauteur de ce couple extraordinaire qui a toujours cherché à partager l’art avec le public.

Photo : Roland Michaud. © Christo 2016.
Photo : Wolgang Volz. © Christo 2016.
Photo : Roland Michaud. © Christo 2016.


L’exposition consacrée à Christo et Jeanne-Claude à la Fondation Maeght a d’ores et déjà attiré près de 85 000visiteurs, petits et grands, amateurs d’art, de jeu et de poésie, depuis son ouverture au public au début de l’été,malgré les événements dramatiques du 14 juillet à Nice. Une exposition passionnante à découvrir encore pendant un mois, jusqu’au 27 novembre 2016.

Événement phare de l’exposition : le Mastaba monumental créé par Christo, en hommage à la Méditerranée et aux couleurs de Miró, redéfinit l’échelle de la Cour Giacometti et questionne notre rapport à l’art autant qu’à l’espace, dans un hommage, vibrant et coloré, à la nature et à l’architecture. Au pied de cette construction extraordinaire, haute de 9 mètres, longue de 17 et large de 9, composée d’un millier de barils, le spectateur fera l’expérience d’une confrontation spectaculaire entre l’univers de Christo et l’architecture de Josep Llus Sert. Le dialogue des formes et des couleurs, celui du ciel immense et des reflets colorés des barils sur les murs, rythme un autre rapport à l’espace comme au temps.


Christo devant le Mastaba de la Fondation Maeght, 2016
Photo : Wolgang Volz. © Christo 2016
Un escalier vers le ciel.
« Quand vous marcherez depuis l’entrée, vous verrez le mur incliné avec ses rouges et bleus comme des marches vers le ciel, multicolores, et toutes les parties frontales seront en couleurs chaudes, rouges, ocres, jaunes. Il s’agit bien d’une esthétique, qui répondra à la nature, au bâtiment et à l’extraordnaire cour Giacometti », explique Christo, dont les premiers dessins de mastaba pour la Fondation Maeght datent de 1967-68 et sont exposés dans les salles.


Cette exposition inédite est celle d’un couple qui veut vivre « hors limites ». Célèbres pour leurs installations poétiques et monumentales, Christo revendique une démarche libre, avant tout esthétique, toujours engagée. Avec sa compagne Jeanne-Claude décédée en 2009, leur œuvre s’articule autour de projets d’envergure, d’interventions directes et éphémères sur des édifices comme sur des paysages entiers. À travers un parcours riche et varié, entre sculptures, installations, dessins et maquettes, photographies, films et travaux préparatoires, la Fondation Maeght retrace plusieurs décennies du travail du couple, qui a toujours cherché à partager l’art avec le public. Dans cette exposition, l’artiste et Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght, ont choisi de se concentrer sur un aspect de l’œuvre de Christo et Jeanne-Claude : le travail avec les barils de pétrole, depuis les premiers projets de Mastabas jusqu’au projet mythique qu’ils développent, pour l’oasis de Liwa, dans le désert d’Abu Dhabi depuis les années 1970.

Le Mastaba de Christo et Jeanne-Claude à la Fondation Maeght, 2016.
Photos : Wolgang Volz. © Christo 2016.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire